7j/7 24h/24

rechercher Un médecin dans votre ville

Trouvez un médecin en journée, en soirée ou en week-end

Qui appeler en cas de soupçon d'infarctus ?

En cas d'urgence vitale, appelez immédiatement le 15

Sans intervention rapide d’une équipe médicale, la crise cardiaque - infarctus du myocarde - peut être fatale. Connaître les premiers symptômes permet d’alerter au plus vite les secours, pour limiter les séquelles sur la santé, et sauver des vies.

urgence infarctus

L’infarctus : les mécanismes

Lorsque le cœur est mal irrigué en flux sanguin, le muscle cardiaque souffre du manque d’oxygène. Cela est dû à l’obstruction de son principal vaisseau, l’artère coronaire, par une plaque d’athérome. Afin de pouvoir toutefois véhiculer la quantité suffisante de sang oxygéné pour l'ensemble des organes du corps, il accroît son activité, en se contractant davantage, et s’épuise, parfois jusqu’à l’arrêt cardiaque.

Les symptômes d’un infarctus

Le premier signe, le plus courant et le plus caractéristique de l’infarctus est la douleur thoracique, à type de serrement. Cette douleur est continue et peut irradier vers le bras gauche et la mâchoire.

La victime est souvent essoufflée, pâle et en sueurs. Cet état génère de l’angoisse.

Malheureusement, la symptomatologie n’est pas toujours aussi franche, ce qui rend le diagnostic difficile. Certains signes précurseurs de l’infarctus donnent des douleurs atypiques : nausées, vomissements et gêne au creux de l’estomac, qui laissent plutôt croire à un désordre digestif.

Devant tout signe inhabituel, notamment chez des personnes à risques, hypertendues, diabétiques, tabagiques etc. un appel médical immédiat s’impose, l’infarctus pouvant, sans prise en charge précoce, aboutir à l’arrêt cardiaque.

SOS infarctus : le numéro d'urgence

Je suis témoin

Deux numéros de téléphone gratuits sont indispensable à connaître pour sauver la vie : le 15 et le 112. Le 112 est le numéro européen unique d'appel d'urgence.

Le témoin est directement mis en relation avec un médecin régulateur du SAMU, qui dictera la conduite à tenir. Il faut rester auprès de la victime, parler clairement sans paniquer, et décrire aux médecins les symptômes ressentis ou l’état constaté. Les professionnels de santé orientent alors les premiers gestes à réaliser si besoin, en attendant de dépêcher, en cas de suspicion d’infarctus, une équipe de secours sur place.

Le médecin du SAMU, en l’absence d’une symptomatologie évocatrice d’infarctus, peut envoyer le patient vers le médecin de garde, ou une maison médicale, dont il donne les coordonnées, si les troubles surviennent la nuit ou le week-end, ou, en journée, vers le médecin traitant, qui suit habituellement la personne souffrante.

Si l'urgence n'est pas vitale, nous pouvons vous aider à trouver rapidement un médecin disponible.

7j/7 24h/24
Par téléphone
Dites: Garde
Service 2.99€ +2,99€ /min
+ prix appel

Je suis victime et je suis seul

Il faut impérativement rester au repos, et composer immédiatement le 15 ou le 112. L’équipe médicale vous viendra rapidement en aide, après avoir recueilli par téléphone, des informations ciblées sur vos symptômes, indispensables pour orienter le diagnostic. Il ne faut pas céder à la panique, qui majore le malaise, et se surajoute à la souffrance cardiaque. Décrivez calmement et clairement vos douleurs, leur localisation, leur intensité, et ne raccrochez votre téléphone uniquement lorsque le médecin vous le dira. Vous serez pris en charge au plus vite.

L’infarctus est une urgence vitale. Une prise en soin précoce permet de réaliser des examens complémentaires (prise de sang, électrocardiogramme) pour, le cas échéant, mettre en route d’un traitement adapté dans un centre spécialisé.